La vérité c’est ce qu’il y a dans le ventre !

Ose Déployer Ton JEU

La vérité c’est ce qu’il y a dans le ventre !

Martin fourcade en biathlon

Quel a été votre secret ?

Je me suis beaucoup posé la question parce que j’espérais en faire un roman à succès(rires). J’ai des qualités qui m’ont permis physiquement d’arriver là où je suis. Ensuite, je suis persuadé que ce qui a fait la différence, ça n’a été à aucun moment mes qualités physiques. Ce sont des ressorts mentaux qui, tout au long de ma carrière, m’ont permis de faire mieux que ce que je pouvais imaginer faire.

L’humain est capable de choses qu’il ne soupçonne pas. Et moi, j’ai vécu ça sur les skis. S’il y avait un secret, ce n’est pas le travail. Ce serait manquer de respect à mes adversaires de dire qu’ils travaillent moins que moi. C’est l’alchimie, le fait d’être au bon endroit, au bon moment, dans le sport qui me correspond et fait parler à merveille mes qualités qui étaient physiques mais aussi beaucoup mentales.

Ce qui a toujours frappé chez vous, c’est votre capacité de réaction après un revers. Comme votre victoire dans la poursuite de Pyeongchang en 2018 après votre échec du sprint (8 e ).

Au-delà de la capacité de réaction, il y a cette question : qu’est-ce qui explique la différence en un jour entre le sprint et la poursuite ?

Ce ne sont pas les qualités physiques, le matériel, la préparation. Mais quelque chose qui est au plus profond de toi, c’est cette boule-là qui m’a fait gagner pendant dix ans. Le reste est nécessaire, c’est un préalable. Mais la vérité, c’est ce qu’il y a dans le ventre. Il y a cette chose à l’intérieur qu’on ne peut pas expliquer par des graphiques, des études… Ce n’est pas le sport. Je me suis beaucoup écouté, j’ai fait confiance à l’humain. Pour moi, le sport, ce n’est pas un laboratoire. Parce qu’il a cette magie (je ne sais pas si je peux appeler ça une magie ?), cette alchimie qui fait qu’à un moment donné tu es celui qui a un supplément au moment où il faut.

Il y a des choses que vous avez envie de faire maintenant que vous ne pouviez pas réaliser durant votre carrière ?

Il y a pas mal de choses qui me poussaient à continuer mais une chose qui me pousse à arrêter : c’est l’envie de pouvoir vivre sans cette pression qui m’a fusillé parfois, même si le mot est un peu fort. Cette attente est très lourde à porter parfois. Ça concerne tous les secteurs de ma vie, mais avant tout avec mes filles. Arriver à penser à tout le reste avant de penser à moi-même.

Vidéo à lire …. réplique de Martin Fourcade 浪

https://amp-programme–television-org.cdn.ampproject.org/v/s/amp.programme-television.org/news-tv/Martin-Fourcade-repond-en-interview-par-une-replique-d-Asterix-et-Obelix-Mission-Cleopatre-VIDEO-4654039?amp_js_v=0.1&usqp=mq331AQCKAE%3D&jwsource=cl

Il y a des choses qui vont vous manquer ?

Ce qui va le moins manquer, c’est cette attente que je mettais sur moi. Je n’ai jamais eu de regrets parce que j’ai fait en sorte de ne jamais en avoir, de faire des choix de vie parfois contraignants et de les respecter de bout en bout, pour n’avoir à aucun moment à me dire que j’aurais pu faire mieux. Certes, il y avait des choses que j’aurais faites différemment. Mais jamais je ne me suis estimé pas assez professionnel. C’est une attente qu’on se met sur toutes ses actions au quotidien et ça s’est pesant.

Et ce que vous allez le plus regretter ?

C’est le fait de décider tous les jours de ce que je fais, d’être mon unique patron, d’avoir un mode de vie unique. Je suis un passionné de sport, et mon métier c’est d’aller faire du sport tous les jours. Il y a des jours difficiles, où on se fait violence. Mais tout le reste du temps, c’est le plaisir d’aller faire le hobby de certains comme métier. Ce qui va me manquer, c’est cette vie de groupe. Le staff, cette famille, que j’ai créée en dix ans et que j’ai vue beaucoup plus que ma propre famille. Ce sont des personnes que parfois on ne peut plus supporter mais on se rend compte quand elles ne sont plus avec nous qu’elles nous manquent quand même.

Bravo Martin pour cette magnifique carrière !

Aucun commentaire

Ajoutez votre commentaire