« Faire sortir l’enfant qui sommeille en eux »

Ose Déployer Ton JEU

« Faire sortir l’enfant qui sommeille en eux »

Thomas Sammut, préparateur mental à l’OGC Nice de 2016 à 2019 et auteur du livre ’’ Un cancre dans les étoiles ’’ (*), estime que les sportifs de haut niveau peuvent revenir meilleurs de cette période de confinement.
« Cette période est une occasion parfaite pour refaire le plein sur le plan nerveux. Dans une saison, même quand il y a des petites coupures, on est toujours focalisés sur l’après. C’est la problématique du sport : on est rarement dans l’instant présent et on se projette toujours sur le futur, donc on perd beaucoup de jus. Ce qu’on a du mal à comprendre, c’est que sans s’en rendre compte, vous avez en face de vous des sportifs qui sont usés, comme la grande majorité des travailleurs. Quand il n’y a plus de place à la surprise, on joue, mais c’est mécanique. L’idée, pendant cette période, c’est de les déconnecter de leur routine pour qu’ils retrouvent le manque de leur sport.

Là, je leur dirais : relâchez-vous, mais sans être déconnectés, ce ne sont pas des vacances ; écoutez vos besoins fondamentaux du moment : si le physique vous dit ” je veux prendre quatre jours de repos “, faites-le. Soit on s’apitoie sur son sort en se disant ” je ne fais rien, je tourne en rond “, soit on se demande comment en tirer du positif. Cette période nous offre l’opportunité de réfléchir sur nous et de revenir encore plus motivé. Quand les joueurs reviennent de blessure, ils refont le sport qu’ils aimaient quand ils étaient gamins. C’est alors le gamin en eux qui s’exprime. Je l’ai vécu à Nice quand Mickaël Le Bihan était revenu (après dix-sept mois) : il avait marqué deux buts pour son retour (contre Montpellier, 2-1, le 24 février 2017). Quand il y a une routine, on perd cette âme de gamin. Avec ce repos forcé, l’objectif sera que cette frustration fasse sortir l’enfant qui sommeille en eux. »

Aucun commentaire

Ajoutez votre commentaire